Les quatre sceaux du Dharma

Du samedi 20 au dimanche 21 Juin - Khenpo Mriti -

Au terme du chemin qui l’a conduit à pleinement développer compassion et sagesse, Shakyamuni parvint à l’éveil, l’état de bouddha qui met un terme à la souffrance.
Puis, répondant aux requêtes qui lui étaient adressées, il transmit trois cycles d’enseignements pour expliquer la voie qu’il avait empruntée et les méthodes qu’il avait mises en œuvre. Traditionnellement, il est question de quatre-vingt-quatre mille enseignements dont l’essence est résumée dans les quatre sceaux du Dharma. À l’image d’un sceau royal qui était autrefois gage d’authenticité et d’autorité, il s’agit en fait de la description de notre situation actuelle et de celle vers laquelle nous pouvons progresser :

Tous les phénomènes composés sont, par nature, impermanents.
Tous les phénomènes contaminés sont, par nature, souffrance.
Tous les phénomènes sont vides et dénués d’existence inhérente.
Le nirvana est un état de paix absolue.

Les deux premiers sceaux permettent de comprendre les caractéristiques de notre condition présente et les deux derniers, les qualités de la libération. Cet enseignement indique ainsi la voie du Bouddha et le point de vue bouddhique.


IMG_9413 (2)

Né au Népal en 1974, Khenpo Mriti fût ordonné moine à l'âge de dix ans par Shangpa Rinpoché.
Après une éducation primaire selon les règles monastiques, il se rend au Népal pour s'entraîner trois années durant aux rituels Karma Kagyu et pratiquer les instructions reçues au cours de retraites de pratique Vajrayana.
Il poursuit ensuite des études secondaires et obtient après sept années un " Bachelor " en Arts au sein des études bouddhistes.
C'est Shamar Rinpoché qui le nomme alors Khenpo Junior.
Il rejoint ensuite le centre de recherche bouddhiste Shri Diwakar pour y mener des recherches dans le domaine. Il a ainsi l'occasion d'étudier avec des érudits expérimentés tels que Shamar Rinpoché, le professeur Sempa Dorjé, Khenpo Choedrak Rinpoché, Sherab Gyalsen Rinpoché et d'autres.
Il deviendra lui même enseignant à l'institut Shri Diwakar à la demande de Shamar Rinpoché, puis sera invité à enseigner au KIBI la langue tibétaine et la grammaire ainsi que la philosophie bouddhiste.
Il est nommé en 2012 secrétaire général de la société internationale bouddhiste de Karmapa par les membres qui la gouverne et cumule les responsabilités en s'occupant de l'administration du KIBI, d'une maison d'édition et en assistant durant dix années le professeur Sempa Dorjé dans ses travaux d'écriture d'ouvrages, de traduction et d'interprétation de textes bouddhistes.



Horaires : Début de la session - Samedi 20 Juin à 10h
Fin de la session - Dimanche 21 Juin à 16h30

L'enseignement est donné en anglais et traduit en français

Frais de session :20 €/jour

Inscription

© 2016 Karma Euzer Ling